SAINT ANTOINE



Saint Antoine de Pont d’Arratz,

village médiéval du XII° siècle, a été

créé par les moines Antonins qui, en

1176, y construisirent un « hospital »

destiné à soigner le mal ardent

appelé plus tard feu de Saint Antoine,

maladie causée par l’ergot du seigle

(l’ergotisme).







C’est avec les dons des malades que l'on

commence à bâtir, en 1204, le remarquable porche

quadrilobé de style mozarabe de l’église  puis,

peu à peu, le village vit le jour.

En 1436, un fossé entoure le bourg pour se

protéger des brigands. Les Antonins occupent les

lieux jusqu’en 1772, et sont ensuite remplacés par

les Chevaliers de Malte, qui ne restent que 12 ans.

Le village est traversé par le chemin de St

Jacques de Compostelle, sillonné par

une moyenne annuelle de 15 000 pèlerins, dont une

partie couchent au gîte d’étape d’une capacité de

40 lits et mangent le soir au restaurant local,

« la Coquille ».




A voir :

- La porte d’entrée Nord-Est accolée à la

commanderie des Antonins

- Le reposoir des pèlerins

- Le Tau des Antonins

- Les peintures murales du XIVème et XVème siècle

dans l’église

- Le reliquaire d’Antoine le Grand, patron de la

commune

- Le pont Romain et le lavoir du XIXème siècle.


La sortie autoroutière n°8 de l’A62 à 3 kms, met

Toulouse à 40 minutes, favorise son

développement et attire des citadins à la

recherche d’air pur, de calme, de randonnées ou

de pêche.

La commune compte 206 habitants, une école

maternelle, un CLAE , un multiservice.



Retrouvez toutes les informations touristiques sur

https://www.officedetourismedesdeuxrives.fr/